...Marcher vers la lumière...

Triptyque : Bois de Keroser à Saint Avé (56)


Un jour, une nuit…

Quand je ne serai plus que l’ombre de moi-même,
Quand je ne pourrai plus te crier mes « je t’aime »,
Que le jour et la nuit, pour moi, seront pareils
Que je ne verrai plus briller tous tes soleils

Alors Ô mon Amour tu ne pleureras pas…

Tu te rappelleras notre complicité,
Les jours ensoleillés de nos matins câlins
La chaleur de nos corps tendrement enlacés
Et nos tendres baisers au parfum de raisin

Mes yeux te parleront avant de vaciller
Mes mains te chercheront avant de retomber
Dans un ultime effort je t’emplirai d’Amour
Et puis je partirai sans espoir de retour

Alors Ô mon Amour tu ne pleureras pas…

Naej

L'un de mes poèmes de mon recueil de poésies